Ce bestiaire poétique, évoquant Jules Renard ou Robert Desnos, arpente les lisières de l’enfance courant de 3 à 103 ans. On le sent écrit pour être lu à haute voix par un papy ou une mamie en compagnie de son petit-fils ou de sa petite fille ; on le devine destiné aux parents pour accompagner un sommeil qui tarde à venir ; on l’entend dans la bouche d’une maitresse de maternelle. Le cochon qui crie, le merle qui skie, la méduse en tutu… autant d’échappatoires qui conduisent les petits et les grands vers le pays des rêves éveillés.

RETROUVEZ LE LIVRE :

https://horsain.wordpress.com/2014/12/05/le-mouton-ventriloque/

Extraits choisis par Lily, 8 ans

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s